fbpx

 

En cette période de crise où notre santé est en danger et où le confinement met en péril notre santé, le constat est tout simplement : CHOQUANT !


Alors que de nouveaux confinements ce mettent en place un peu partout, les effets des précédents sur notre santé et notre corps sont déjà bien visibles et connus.


Le résultat est simple : un cercle vicieux qui nous pousse à devenir obèse et en mauvaise santé !

Phase numéro 1 : Augmentation de la sédentarité

 

sédentarité coronavirus teletravailVous l’avez sûrement remarqué mais lorsque nous sommes confinés, nous avons automatiquement tendance à augmenter notre sédentarité.

La semaine, le mot d’ordre est  » Tous en télétravail «  et donc nos seuls déplacements de la journée se résument à quelques aller-retour entre la cuisine et la table du salon. Le week-end, difficile de profiter de sortie et impossible de se balader à pied dans notre ville à la recherche d’un petit café sympa ouvert…

Selon une étude de l’ONAPS (Observatoire National de l’Activité Physique et de la Sédentarié)plus deux tiers des Français ont vu leur sédentarité augmenter pendant l’année 2020.

Attention, ne vous dites pas :
« Oui bon, on bouge moins mais c’est pas bien dangereux »


Grave erreur ! 
Les effets de la sédentarité sont loin d’être anodins !

Des études expérimentales ont soumises des personnes saines et physiquement actives dans un état de sédentarité avancé. Les résultats de ces études ont démontré que l’inactivité physique entraîne chez ces participants le développement de profil métabolique proche de ceux de personnes 
atteintes d’obésité ou de diabète de type 2. En d’autres terme, vous avez beau avoir une bonne condition physique, la sédentarité bousille votre métabolisme et votre santé.

D’autres études ont mis en évidence une augmentation du tissu adipeux abdominal de 7% si l’on passe de 10 000 pas/jour à 1 500 pas/jour.

Enfin, cette augmentation de la sédentarité et la baisse de notre activité physique va entraîner une perte de la masse musculaire (de l’ordre de 0,5% par jour ! Je vous laisse faire le calcul au bout de 1 mois…)

Phase numéro 2 : Perte de la Masse Musculaire

La Sarcopénie, c’est le petit nom scientifique de cette phase.

Outre les différentes
 autorisations de sortie, il faut être motivé pour réussir à pratiquer une activité physique régulière durant cette période. C’est pourquoi nous avons tendance à pratiquer moins d’activité physique durant les périodes de confinement.

Cela à forcement un impact direct sur notre masse musculaire qui n’est plus « entretenue » et qui fond comme neige au soleil.

De plus, cette perte de masse musculaire a des
 répercussions également au niveau la mobilité articulaire et du maintien postural (plus de maux de dos, de douleurs articulaires, etc.).

Mais la perte de la masse musculaire a également des effets indirects cachés.

Phase numéro 3 : Diminution du Métabolisme

Le métabolisme de base correspond à la dépense d’énergie (kcal) minimume quotidienne permettant à l’organisme de survivre.

En d’autres termes, le métabolisme de base correspond à la vitesse à laquelle votre corps va brûler des calories au repos.

Comme on l’a vu plus haut, la sédentarité va entraîner des dérèglements métaboliques (résistance à l’insuline, etc.) mais la perte de masse musculaire va également avoir un impact important sur notre métabolisme de base.

En effet, l’entretien de la masse musculaire demande au corps beaucoup de ressources (énergie et donc calorie).
Plus une personne est musclée, plus elle va dépenser de calories au repos (sans rien faire, tout simplement pour « nourrir » les muscles).

A l’inverse, plus votre masse musculaire diminue, plus votre métabolisme ralenti et donc plus vous devriez faire attention à votre alimentation pour éviter les surplus caloriques.

Malheureusement, avec le stress, l’incertitudes de la situation, l’impossibilité de trouver du plaisir dans des sorties ou de voir nos proches comme on le souhaiterait, on se réconforte dans la nourriture.

 

Phase numéro 4 : Augmentation de l’apport calorique

Pulsions alimentaire confinementRassurez-vous, si vous avez tendance à subir des pulsions alimentaires lorsque vous êtes stressé ou que vous avez besoin de réconfort, c’est normal.

Notre cerveau est tout simplement programmé pour éviter le burn-out. Il va donc tenter de contrebalancer cette situation avec un peu de réconfort court terme et facilement accessible : la malbouffe !

Selon une étude réalisée par Ipsos durant les périodes de confinement, 35% des français avouent manger moins de nourriture saine qu’ils ne le feraient normalement et 19 % boivent plus d’alcool qu’ils ne le feraient normalement.

Dans la réalité, je pense qu’inconsciemment nous sommes bien plus nombreux à tomber dans ce travers.

Phase numéro 5 : Prise de poids et Fatalisme

Pas besoin de vous faire un dessin pour voir que l’on a ici tous les ingrédients pour nous faire prendre du poids rapidement et durablement…

Moins de dépenses, plus de calories (de mauvaises qualités), le constat est simple : une augmentation de la masse grasse.

En moyenne c’est +2,5 kilos en France depuis le confinement de mars 2020. Malheureusement c’est kilos ne sont pas repartis de façon égale sur toute la population… Et certains ont pris plus que 2,5 kilos…

Pris par le fatalisme de la situation, on peut se sentir dépassé et sans solution.
Bon c’est vrai que le tableau et les conditions ne sont pas les meilleurs…

Mais pourtant croyez-moi il est possible de changer !

Il est possible de reprendre la situation en main !

fatalisme confinement prise de poids

Peut-être qu’avec ce simple article, vous aurez déjà eu une prise de conscience et vous commencerez à remettre en questions certaines des mauvaises habitudes prise durant le confinement.

Peut-être qu’avec ce simple article, vous aurez envie de prendre vos chaussures et de sortir marcher pour vous aérer et diminuer votre sédentarité.

Et peut-être qu’avec ce simple article, je vous aurais fait prendre conscience que notre corps et notre santé sont les choses les plus précieuses que nous avons et que c’est un DEVOIR de les respecter.

 

Si vous avez trouver cet article intéressant, n’oubliez pas de le partager à quelqu’un qui c’est laissé aller pendant le confinement 😉

Lancer la discussion
Bonjour 👋
Comment puis-je vous aider ?