fbpx
Avant toute chose, il faut que tu saches que si tu souhaites progresser en musculation , il est important de mesurer ses progrès au fur et à mesure des semaines pour savoir ce qui marche sur toi et ce qui ne marche pas ( ou marche moins bien ).

 

En effet, mesurer sa progression va te permettre de savoir si un programme d’entraînement ou une méthode d’entraînement marche mieux qu’une autre sur toi et également savoir si ta façon de manger et de t’alimenter te rapproche de tes objectifs.

 

Petite parenthèse si tu es vraiment débutant en musculation, je veux dire par là que ça ne fait que quelques jours ou que quelques semaines que tu as commencé ce sport, je t’invite à ne pas mesurer tes progrès de la façon que je vais t’expliquer dans cet article. Sache que si tu débutes en musculation, il faut atteindre plusieurs semaines voire quelques mois pour commencer à avoir de vrais résultats sur ton physique .

 

Donc si tu commences tout de suite par vouloir mesurer tes progrès, tu risques d’être un peu déçu de voir que ça ne fonctionne pas aussi vite que tu ne l’aurais espéré. Du coup, tu risques de te démotiver et d’arrêter avant même d’avoir atteint le cap qui te permettra d’avoir de vrais résultats.

 

Donc si tu n’es pas dans le cas d’un vrai débutant de musculation et que ça fait déjà plusieurs semaines que tu t’entraînes, voici les 3 méthodes indispensables selon moi pour mesurer ta progression sur ton physique.

 

Ps: Si tu trouves cette vidéo utile, n’hésite pas à la partager ou à mettre un « pouce bleu » ;).

Comment mesurer sa progression en musculation?

 

1) La balance

 

Le premier instrument qui est le plus connu pour mesurer ta progression en musculation c’est: la balance.
Alors bon, je vais pas t’expliquer comment fonctionne une balance, tu montes dessus puis tu regarde combien tu pèses.

 

En revanche, l’avantage d’une balance, c’est qu’elle permet de mesurer ta masse .
Pour la suite de cet article je vais dire poids à la place de masse car c’est quand même plus compréhensible , surtout dans le domaine de la musculation de parler de poids plutôt que de masse.
Donc la balance va te donner ton poids, cela te permettra de voir, si tu as comme objectif de perdre du poids par exemple, si réellement tu as perdu du poids ou pas . A l’inverse si ton objectif c’est de prendre du poids, la balance t’indiquera également si tu as réussi à prendre du poids ou pas.

 

Petit conseil maintenant sur l’utilisation de la balance. Tout d’abord, si vous voulez voir une évolution de poids, il faut se peser si possible dans des conditions identiques à chaque fois. Tout simplement parce que si tu montes sur la balance un jour après avoir mangé et le lendemain à jeun, tu pourras voir un écart de poids qui n’est pas forcement lié à une perte de poids mais plutôt à une prise alimentaire ou non.
Ce que je te conseille c’est de te peser tous les deux/trois jours le matin au réveil à jeun, si possible après être passé aux toilettes. Comme ça tu seras sûr de te peser tous les jours dans les mêmes conditions.

 

2) Les photos

 

La deuxième façon de mesurer sa progression en musculation, c’est de prendre des photos de son corps. Cela peut paraître narcissique pour certains, mais je t’assure qu’en musculation , si tu veux progresser, tu as besoin de savoir où tu vas.

 

Contrairement à la balance où l’on s’intéresse uniquement au poids et donc à l’aspect quantitatif,  l’avantage des photos, c’est que ça va vous permettre de comparer l’aspect « esthétique » de votre physique et donc l’aspect qualitatif de votre physique.
En fait, si tu ne fais que simplement monter sur une balance, tu ne sais pas ce que tu as pris ou perdu comme kilos. Si ton objectif et de prendre de la masse, il y a une grande différence entre prendre de la masse musculaire et prendre du gras.

 

Evidemment certaines balances sont dotées de la fonction impédancemètre. Cette fonction est censée mesurer ta masse musculaire mais en réalité, ce n’est pas du tout fiable.
En revanche, si tu fais de la musculation dans le but de te construire un physique plus musclé et plus athlétique, tu t’intéresses à l’aspect  «  esthétique » de ton corps. C’est pourquoi il est important de prendre des photos régulièrement pour voir si tu es sur la bonne voie.

 

Donc mes conseils au moment où tu prends tes photos: comme pour la balance, pour que tu puisses comparer tes photos les unes aux autres, il faut les réaliser dans les mêmes conditions. Par même condition j’entends: si possible au même moment de la journée, à froid, en contractant ( ou pas, a toi de voir ) et avec la même lumière, même posture.

 

Je t’assure que si tu ne prends pas les photos dans les mêmes conditions, tu peux facilement te berner et croire que tu as progresser alors que c’est simplement la lumière ou la posture qui te met plus en valeur.
Donc soit honnête avec toi-même et fait en sorte de toujours réaliser tes photos de la même manière pour pouvoir suivre ta progression.
Pour ce qui est de la fréquence des photos ,c’est inutile de faire des photos tous les jours, tu peux faire 1 photo par semaine ou 1 photo toutes les deux semaine, c’est largement suffisant.

 

3) Le mètre ruban

 

Enfin troisième et dernier moyen de mesurer ta progression facilement, c’est le mètre ruban.
L’avantage du mètre ruban c’est qu’il te permet de quantifier le côté « esthétique » de ton physique. L’idée c’est de mesurer les différentes parties de ton corps pour voir une progression ou non par rapport à tes objectifs.
Tu peux trouver un mètre ruban dans n’importe quel magasin au rayon couture de celui-ci et ça ne coûte que quelques euros.

 

Toujours pareil, si tu souhaites utiliser le mètre ruban et pouvoir comparer tes données, il faut répéter l’opération, te mesurer dans les conditions les plus similaires possibles. Essaye donc toujours de faire les mesures a froid et non pas en sortant d’une grosse séance de musculation encore congestionné.. Cela risquerait de troubler les résultats.
Ensuite pour ce qui est des mesures: personnellement, je mesure: le tour de taille, le tour de poitrine, le tour de bras, le tour de cuisse et le tour de mollet.

 

Cela permet de donner une bonne idée générale des progrès que tu as pu avoir sur ton physique. Je fais toutes ces mesures en contractant le muscle ou la partie du corps mesurée.
Petite astuce au passage, c’est parfois difficile de réaliser soi-même les mesures, je te conseille donc de demander à l’un de tes proches de prendre les mesures  pour toi. Ce sera plus simple!
Enfin, pour ce qui est de la fréquence des mesures, honnêtement je pense que prendre ce type de mesure tous les mois est largement suffisant.

 

Dites-moi dans les commentaires vos objectifs et votre pourquoi !

N’oublie pas de partager cet article autour de toi !

Lancer la discussion
Bonjour 👋
Comment puis-je vous aider ?